38 gamins à la chasse aux œufs des parents d’élèves

Depuis quatre ans, l’association des parents d’élèves (APE) organise la traditionnelle chasse aux œufs. Elle a eDepuis quatre ans, l’association des parents d’élèves (APE) organise la traditionnelle chasse aux œufs. Elle a eu lieu samedi.
120 œufs factices avaient été déposés le long de la Voie verte. Il fallait aux enfants ramener un œuf jaune, un gris et un argent en échange d’un chocolat de Pâques.
Le soir même de cette chasse aux œufs, l’APE organisait un repas à emporter : 135 repas adultes et 25 repas enfants ont été vendus.
« Le bénéfice servira au financement des diverses activités extrascolaires des écoliers. Cette année, le budget pour l’école a été de 2 000 €, auxquels il faut ajouter une enveloppe de 150 € pour chacune des deux classes », expliquait Guy Serinet, président de l’APE.
u lieu samedi.

Les Mordus de la pomme en visite à l’école

Depuis le début de l’année, les écoliers travaillent sur le patrimoine breton et local, en particulier. D’où l’idée de le faire connaître aux enfants.
« Nous sommes une région de vergers. Nous avons donc choisi de mettre à l’honneur les pommiers. L’idée est de préserver les variétés locales », expliquait Emmanuelle Courtil-Merdrignac, professeur des CP, CE1 et CE2.

C’est ainsi que, jeudi après-midi, cinq Mordus de la pomme sont intervenus à l’école pour faire des démonstrations de greffage. La commune avait installé deux porte-greffes en janvier sur le terrain de l’école.
L’association des parents d’élèves avait acheté des mini-porte-greffes pour chaque écolier. « Des mini-portes-greffes de pommes locales », rappelle l’enseignante.
Chaque écolier a ainsi ramené à la maison son porte-greffe, tandis que dans quelques années, les porte-greffes de l’école offriront quelques belles pommes locales.
Jean-Pierre Massart, maire, est venu rendre visite aux élèves en pleine activité de greffage.
Jean Bertrand, un Mordu de la pomme trévronnais, est venu montrer les techniques de greffes aux écoliers.

Dinan agglomération fournit un composteur à l’école

Depuis le début de l’année, les écoliers traitent de la planète Terre. Ils ont notamment travaillé sur le tri des déchets avec la maison de la Rance, et une poubelle de tri a été installée dans les classes.
Ils ont aussi participé au forum énergie, à Dinan. « Là, nous avons appris plusieurs actions, de petits gestes de la vie quotidienne », explique Emmanuelle Courty-Merdrignac, enseignante en CP, CE1 et CE2.
Mardi, ils ont reçu la visite d’Édith Fontaine, chargée de sensibilisation, prévention et tri des déchets à Dinan agglomération, et ont découvert l’utilisation du composteur que la chargée de mission avait apporté.
« On fournit le matériel de compostage à l’école. Dans l’année, nous ferons deux visites de suivi », précise-t-elle.

Le Relais des villages recherche des relayeurs

Trévron se prépare pour le 36e Relais des villages, l’une des manifestations la plus ancienne du sud de Dinan. Elle aura lieu le samedi 4 mai
Elle est organisée, cette année, par la commune de Plesder qui a décidé de donner plus de places aux plus jeunes.

De 37 relais, on passe à 42 relais. Et 22 sont réservés aux moins de 20 ans. Le relais VTT, qui avait été un temps abandonné, est rétabli. Il se courra sur 3,8 km. Le Football-club trévronnais a pris la relève pour l’organisation de l’équipe locale. Ce n’est pas une mince affaire de construire une équipe de 42 relayeurs.

« Nous sommes en bonne voie. Il nous manque juste quelques enfants de 8 à 10 ans et quelques femmes de 20 à 40 ans. C’est ouvert à tous », explique Bruno Serinet, président du FCT.président du FCT.

Les tricoteuses à la recherche de laine

Tous les quinze jours, sept femmes se retrouvent pour assouvir leur passion : le tricot. C’est aussi un temps de discussions, de partage…
L’année dernière, elles ont tricoté brassières, chaussettes, chaussons, bonnets et mitaines pour bébés, pour le bonheur de l’association Le Maillon de Corseul.
Aujourd’hui, elles tricotent de multiples petits vêtements pour leurs petits-enfants, mais aussi pour des arbres de Noël. En janvier, elles ont créé des colliers en papiers. Le résultat est étonnant de beauté.
Jocelyne Le Bihan et Brigitte Chabowski encadrent cet atelier qui attaque sa 4e année.
L’humanitaire n’est jamais bien loin… Jocelyne a tricoté des chaussons et des bonnets pour des immigrés. « Ils se sont jetés dessus ! » Mais l’atelier couture-tricot de Tip top a toujours besoin de laine. Et les bonnes volontés sont les bienvenues